comment fixer une poutre contre un mur

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Bois

>

Fixation d’une poutre le long d’un mur

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Bois

>

Fixation d’une poutre le long d’un mur

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
Fixation d’une poutre le long d’un mur

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier
Un été sur ma terrasse
Relooking meuble n°2
Mon jardin aménagé

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

C’est avec l’aide des autres que l’on peut faire de grandes choses. Merci à tous

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

C’est avec l’aide des autres que l’on peut faire de grandes choses. Merci à tous
Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

C’est avec l’aide des autres que l’on peut faire de grandes choses. Merci à tous

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59788 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

comment fixer une poutre contre un mur
Voici un extrait gratuit du guide de construction :
1 : Panne muralière2 : Façade support3 : Fixation
Prendre une ligne de repère pour la panne
Préparation des orifices de fixation de la muralière
1. Repérer les trous de fixation de la panne selon un entraxe E : commencer par prendre les mesures aux deux extrémités, les distances aux extrémités sont au minimum de 10 cm pour éviter l’éclatement du bois, il en est de même pour le mur. Calculer ensuite les distances des perçages intermédiaires en divisant la longueur disponible par l’entraxe prédéfini de ces trous. Pour connaitre cet entraxe, voirChoix de la section et de la quantité des tiges filetées (cas d’une muralière) .2. Percer la panne muralière : après avoir obtenu les points de fixation de la panne, percez avec des mèches à bois de diamètre égal au diamètre de la tige filetée.
Repérer les trous de fixation du mur à l’aide d’une perceuse avec la panne en plac
Percer les trous de fixation du mur
Vérifier les alignements des trous de la panne et du mur
Cas de la fixation au scellement chimique
1. Nettoyer et souffler les trous du mur : avec un écouvillon, un aspirateur manuel ou de l’air comprimé, enlever les poussières engendrées par le perçage afin d’assurer l’adhérence du scellement chimique sur la paroi du matériau d’accrochage. Éviter de souffler dedans.2. Injecter le scellement chimique : commencer par le fond du trou en enfonçant la tête du tube au fond. Remplir le trou jusqu’à environ 1 cm du bord extérieur car la tige va encore être ajoutée au volume de l’ensemble.3. Placer les tiges filetées : dans le trou tout en les tournant dans le sens des aiguilles d’une montre (sens du filetage de la tige) pour évacuer l’air, combler les vides du filetage et n’enfoncer pas la pâte de scellement jusqu’au fond du trou.
Fixer la muralière avec les rondelles et les écrous
Fixation par scellement chimique dans un matériau plein Fixation par scellement chimique dans un matériau creux
Pour la pose d’une panne muralière par scellement chimique, il faut les accessoires suivants :
Les étapes 1 à 7 suivantes sont identiques pour les deux types de matériaux de pose.
Prendre le niveau de la face supérieure de la poutre. Ainsi, vous aurez toujours le repère en vue durant la fixation. Tracer à l’aide d’un cordeau à tracer. Attention, cette ligne doit être bien horizontale. Voir aussi :Niveau sur grande distance .
Les deux étapes suivantes sont conditionnelles :
Après avoir obtenu les points de fixation de la panne, percez avec des mèches à bois de diamètre égal au diamètre de la tige filetée.
Placer la panne sur le mur suivant la ligne de repère précédente. Faites-vous aider par des manœuvres pour la soutenir ou bloquez la poutre avec des tasseaux obliques. Repérer, en perçant à travers les trous de la panne, les points sur les murs.
Connaissant les profondeurs des trous (voir ici pour le cas d’unefixation sur mur pleinet dans le cas d’unefixation sur mur creux ), marquez-les avec un ruban adhésif sur la mèche de la perceuse. Percez ensuite aux points du mur jusqu’à ce ruban.
Simuler les alignements des 2 trous (panne et mur) en plaçant la panne sur le mur. Regarder au travers de la panne si vous voyez les trous du mur. Sinon, repérer encore une fois les trous avec la perceuse.
Placer les tiges filetées dans le trou tout en les tournant dans le sens des aiguilles d’une montre (sens du filetage de la tige) pour évacuer l’air, combler les vides du filetage et n’enfoncer pas la pâte de scellement jusqu’au fond du trou.
Après avoir placé les tiges filetées, laissez reposer pendant environ 3 à 5 mn pour la prise de la pâte. Replacez ensuite la panne à travers les tiges filetées en tapant dessus. Fixer les rondelles et les écrous temporairement sur les tiges. Après quelques heures de durcissement du scellement, vous pouvez serrerles écrous à fond.
Avec un tamis bien dimensionné (voirici ), vous avez maintenant à l’insérer dans le trou en vous assurant en même temps que le trou percé n’est pas trop grand. Il suffit de bouger le tamis dans le trou et de voir s’il ne bouge pas trop.
Toujours commencer par le fond du trou. Il faut vous assurer que la pâte déborde suffisamment à travers les trous du tamis.
Ensuite, il vous suffit de poser la muralière et les tiges filetées, comme dans les étapes 8 et 9. Pour de plus amples informations techniques sur le tamis, voircet article .
Les rondelles LM sont à utiliser en complément des tiges THR et des écrous EH.
Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

1 .

26 mars 2016
13:56

Gilles

Puis-je utiliser la MULTI-MONTI pour fixer contre un balcon ?

Je projette une pergolas de 3.20*4.40 m avec votre système de latte mobiles bioclimatiques.
Pour la panne sablière, les calculs de charge donnent une section de 150*100 mm pour 4.40 m de portée.
Pour la muralière qui sera fixée tous les mètres environ 150*50 voir 120*50 suffiront-ils ?
Par ailleurs, cette pergolas sera dans le prolongement d’un balconet je pense fixer la muralière sur le bord vertical de ce balcon qui a une épaisseur de béton de 11 cm.
Sera-ce possible ? Pourrais-je utiliser les vis héco multi monti ?
D’avance merci, cordialement
Gilles

^

27 mars 2016
21:47

bruno

Puis-je utiliser la MULTI-MONTI pour fixer contre un balcon ?

OUI laMULTI-MONTIest bien conçue pour cela.
Pour participer à
ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci
d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a
été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.
Nous partageons du contenu avec nos abonnés
3 rue du Belvédère – 31120 – GOYRANS

comment fixer une poutre contre un mur

A privacy reminder from YouTube, a Google company
Unsubscribe from Maison-Construction.com?
Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Howto & Style

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Lisez notre article à ce sujet :http://www.maison-construction.com/au… Scellement chimique : comment fixer un chevron dans un mur pour faire un appui de plancher bois à l’aide de tiges filetées ? Avec le scellement chimique, c’est facile : fixation rapide et sûre de poutres, solives, chevrons.. dans murs en blocs maçonnés. Chemical seal : how to attach a rafter in a wall to support the wooden floor using threaded rods ? With chemical seal it is easy : quick and secure attachment of beams, joists, rafters .. in masonry block walls. Abonnez-vous à la chaîne :http://www.youtube.com/user/autoconst… Suivez nous sur maison-construction.com :http://www.maison-construction.com/ Suivez nous sur Facebook :https://www.facebook.com/maisonconstr… Suivez nous sur Twitter :https://twitter.com/guidemaison

comment fixer une poutre contre un mur

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7
Bonjour,
Je viens demander votre aide car je m’y connais très peu voir pas du tout en « bricolage ».
J’aimerais fixer une poutre contre un mur en placo (ex :http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produ…c=poutr&xtcr=1 )
Voilà la configuration avec la poutre en rouge :demo.jpg
Je ne sais pas si je dois fixer des équerres d’angle sur le côté droit de la poutre et plates sur le côté gauche, ou si je dois plutôt ne pas utiliser d’équerres mais percer la poutre en son centre à plusieurs endroits et la fixer avec des vis/chevilles de ce type :http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produ…utifix&xtcr=13
Le problème des vis ci-dessus c’est que d’après ce qui est écrit sur le paquet, c’est pour 9cm de profondeur maximum du coup suffisent-elle ou c’est vraiment le max? Est-ce que c’est le bon type de vis/chevilles aussi ? L’avantage de celle là est que je peux fixer directement la cheville au travers de la poutre en bois et tout percer d’un coup sans me tromper dans les mesures pour la pose des chevillesetc..
Je rappel que je ne suis absolument pas doué pour ce genre de choses J’ai du poser une étagère murale une fois si je me souviens bien Mais là j’emménage avec ma copine dans un appartement neuf et on aimerait se débrouiller tout seul et pas faire de bêtises pour notre premier achat.
Merci d’avance pour vos conseils

—–

Je précise que cette poutre est là pour rajouter 10 cm de profondeur pour un placard à gauche, et pour poser des etageres murales de 10cm de profondeur sur la droite pour poser cadres etc..
Bonjour,
C’est un plan vu du dessus ou de face ?
Sur le schéma vous pouvez indiquer où vous mettez vos étagères ?
Merci
Bonjour,
Merci pour votre réponse.
C’est un plan vu du dessus, la poutre est posée verticale.
Les étagères seront entre cette poutre et le mur de droite. L’angle que fait le mur est une colonne sèche
Voilà avec un peu plus de détails le plan, toujours de haut => demo2.jpg
Bonjour.
Les chevilles indiquées ne sont pas faite pour du placo
Pour fixer dans du placo on utilise de preference des chevilles a expansion en metal avec vis en metal pour serrage.dans le cas present il faudra les remplacer par des vis plus longues (6 à 7 cm) de même diamètre.prepercer le tasseau sur la moitié de son épaisseur au diamètre de la tête de vis.le placo n’est pas porteur .si votre tasseau (poutre) fait 10×10 et qu’ il est posé verticalement il n’y a pas de gros risque de tenue de la fixation.sauf s’il supporte des charge lourdes. Je ne sais par contre pas si s’est une bonne idée de percer une cloison seche.
Renseignez vous
pourquoi une poutre ?? suffit de monter un mur siporex ou placoplatre sur montants…
L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.
Par CrEv dans le forum Bricolage et décoration
Par Gwen3549 dans le forum Bricolage et décoration
Par enrysansh dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par pletevl dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par pantalaimon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement05h55 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

comment fixer une poutre contre un mur
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
IMPORTANT!Avant de cliquer sur « Envoyer le commentaire », voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)What is 6 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:
Copyright © 2012 – 2017Reussir-Ses-Travaux – Bricolage, Aménagement, Rénovation, Des conseils de Pro pour réussir ses Travaux CGV  –  Mentions légales
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l’utilisation des cookies. Ok En savoir plus sur les cookies
Que vous souhaitiez réaliser un plancher dans votre garage ou faire un carport accolé à votre maison, vous aurez besoin de fixer un bastaing sur un des murs de votre maison. Dans cet article je vais parler de la fixation sur une maison en parpaing.
L’idéal serait d’avoir un mur en parpaings pleins, en blocs à bancher (parpaings spéciaux remplis de béton) ou d’être sûr de percer dans la dalle.
Mais difficile de savoir dans quoi on va « tomber », d’autant plus que le crépi masque complètement le matériau.
Donc, la première chose à savoir : maison en briques ou en parpaings ? Normalement vous devriez le savoir 😉
Mais je vais vous donner plus bas une astuce pour le savoir, sans que cela se voit 😉 !
Lorsque votre bastaing (la photo en début d’article) est prêt pour être fixé contre la maison, positionnez-le bien horizontalement à son futur emplacement. N’hésitez-pas à demander de l’aide parce que… c’est lourd !
Une fois à son emplacement, tracez le haut et le bas du bastaing par un trait de crayon (léger).
Reposez le bastaing au sol et munissez-vous d’une tronçonneuse lapidaire. En voici une :
A l’aide de cette lapidaire équipée d’un disque pour le béton ou la pierre, faites dans le crépi une petite saignée d’environ 1 cm de large, à peu prés entre les deux traits représentants la position du bastaing, et suffisamment profonde pour atteindre le parpaing ou la brique. Si c’est rouge, c’est de la brique, si c’est gris, c’est du parpaing 😉
(Si vous constatez que votre maison est en briques, la seule solution pour fixer solidement et efficacement est le scellement chimique. Nous détaillerons cette technique dans un prochain article.)
Le but de la saignée réalisée précédemment est de trouver la jonction entre deux parpaings, car pour réussir à coup sûr votre fixation, c’est le meilleur endroit qui soit. Donc la saignée peut être plus ou moins longue, ce qui n’est pas grave puisqu’elle ne se verra plus une fois le bastaing fixé ;-).
Une fois un joint trouvé, il suffit de mesurer 50 cm pour trouver le joint suivant. Normalement, une fixation tous les mètres est suffisante.
Reportez ensuite la position des joints des parpaings au-dessus ou au-dessous des traits représentants la position du bastaing :
Repositionnez votre bastaing sur le mur et reportez sur ce dernier la position des joints.
Une fois reposé au sol, procédez au perçage du bastaing à l’aide de votre perceuse favorite.
Quand vous repositionnerez le bastaing contre le mur, il suffira de percer le mur par les trous du bastaing pour être parfaitement sûr de tomber dans les joints.
Pour la fixation, utilisez des tire-fonds avec chevilles, au moins 10 à 12 mm de diamètre pour 16 cm de longueur (le tire-fond, pas la cheville :-)).
Là, vous aurez une fixation sûr, solide et efficace 😉
Vous avez aimé cet article ? ou Vous aimeriez en savoir plus ?
Abonnez-Vous
pour Seulement 1,50 € par mois!
+
Vous avez unaccès complet
aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres .
+
Votre fidélité est récompensée(remises cumulables jusqu’à 50%)
à valoir surtous les dossiers existants et à paraître
  JE M’ABONNE !  

(Protection
anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)
Bonjour,
Est-il obligatoire de fixer le bastaing au mur. Je pensais mettre des sabots.
Cordialement
Je suis désolé de ne vous répondre que maintenant, votre commentaire m’a maladroitement complètement échappé 🙁 .
Mais je souhaite répondre malgré tout, même si vous avez probablement déjà obtenu une réponse.
Oui, il est tout à fait possible de fixer directement des sabots sur le mur.
Hello
J’adore ce site, c’est vraiment très bien expliqué.
Une question à laquelle je suis confronté concerne la fixation d’un bastaing sur un mur en pierre irrégulier….et surtout l’étanchéité qui ira avec dans le cadre du raccord de l’extension bois avec le mur actuel…
Si quelqu’un a des exemple, photos ou expériences à partager….
L’appui complet d’un bastaing sur un mur ajoute à la solidité de la fixation, ce qui est loin d’être le cas si le mur est en pierre avec les aspérités qui vont naturellement avec.
En ce qui me concerne, et sans visuel pour affirmer que cette solution est la meilleure, je positionnerais le bastaing à l’emplacement souhaité contre le mur et je tracerais en haut et en bas cette position.
Ensuite, en ayant reposé le bastaing, j’aplanirais chaque « bosse » de pierre à l’aide d’une disqueuse.
Je sais, ça fait beaucoup de travail, ça fait de la poussière et ça fait mal aux oreilles, mais de cette façon, sans atteindre la perfection d’une surface plane, vous pourrez placer ce bastaing contre ce mur et le fixer sans qu’il risque de bouger.
en dessous de ce fameux bastaing accolée au batiment existant faut il des montants qui descendent sur la chappe?et donc des fondations le long de ce même mur? (pour la répartition des charges)
bonjour, j’aurais besoin de conseil pour la réalisation d’une pergola ( avancé de toit au dessus de ma terrasse ) je pense mettre des 8×16 sur le mur de ma maison sur une longueur de 6.300m hauteur de 2.500m fixer avec chevilles chimique ma maison en pierre 1er question combien de chevilles chimique pour cette longueur.
ensuite, j’ai un muret sur le devant de ma terrasse en agglos de 15 d’une hauteur de 70cm je voudrais y fixer sur platines des poutres en 15×15 en pins 2 serons fixer au sol avec platine hauteur 2.200m
a chaque extrémité 2 poutres sur muret 15×15 sur platine hauteur 1.53m ma deuxième question que me conseiller vous pour fixer ces 2 platines sur muret sachant que le mur et creux ( les dimensions de cette pergola sera de 6.300m de large et 5.300 long.
3iéme questions: penser vous que la pente sera assez importante ? ( 2.500m derrière 2.200m devant.
sachant que la toiture sera en tuiles
merci de vos conseil cordialement
Je vais attaquer dans peu de temps l’installation d’un carport accollé a la maison.
Quel est le moyen le plus simple et efficace pour positionner de maniere bien horizontale le bastaing sur le mur ?
Je souhaite réaliser une pergola, pour habiller ma nouvelle terrasse. Cette dernière fut réaliser grâce à vos merveilleux conseils, d’ailleurs.
Seulement il me faudrait un peu d’aide, car j’ai une isolation extérieures (14 cm d’épaisseur ). Pourriez vous m’indiquer, votre méthode pour fixer solidement et proprement le Bastaing au mur, sachant qu’il devra supporter le poid de la pergola et qu’il n’y aura pas de poteaux de soutient. Pour info je sais qu’il fait utiliser du scellement chimique avec des tiges filetées, et que ne souhaite pas creer de saignée. En attendant votre reponse, merci beaucoup pour votre aide…
Bon et excellent été à vous et à tous vos lecteurs, amicalement Thierry.
Bonjou
Merci pour vos conseils
Mon mur est en brique, donc j’ai lu la fiche sur le scellement chimique.
Je ne vois pas comment fixer ma solive perpendiculaire au mur pour mon extention avec le scellement chimique
Cordialement
Si votre solive doit être fixée perpendiculairement à un mur, il faut utiliser un sabot métallique comme utilisé couramment en charpente.
Et sur un mur en briques, la fixation du sabot au scellement chimique est parfaitement réalisable.
Bonjour,
Au sujet du bastaing, combien de tirefonds pour un bastaing de 175x63x4m dans la longueur et la largeur?
Merci.
Cordialement.
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Abonnez-Vous
pour Seulement 1,50 € par mois!

comment fixer une poutre contre un mur

Espace membre
Identifiez-vous
Devenir membre

Mon panier
Mon panier est vide

article pour €
Dans tout le site

Dans tout le site
Conseils pratiques
Agenda du bricoleur
Forum
Boutique
Plan
Je veux…
Réalisations des lecteurs

Accueil >

Conseils pratiques
>

Charpente – Couverture >

Sceller une poutre dans un mur en pierre

Sceller une poutre dans un mur en pierre

Ce conseil bricolage vous a-t-il été utile ?

Comment fixer une poutre dans un mur de pierres ? Les étapes en vidéo par Système D, des mesures à la pose en passant par la coupe.
Repérer l’emplacement haut gauche de la poutre.
Tracer plusieurs repères verticaux avec un niveau.
A l’aide d’un laser projeté sur ces repères tracer le bord gauche de l’emplacement de la future poutre.
Mesurer la distance entre la ligne horizontale du laser et le repère du haut de la poutre.
Reporter cette cote sur le mur opposé.
Au niveau de la coupe tracer une ligne perpendiculaire.
La poutre stabilisée sur deux plots de même hauteur, scier à la tronçonneuse à l’emplacement repéré.
Retirer les pierres pour créer une saignée dans le mur.
A l’aide d’une poulie, soutenir la poutre.
Encastrer la poutre dans les saignées.
Sceller la poutre avec des pierres et du ciment.
Bien combler l’espace pour assurer l’ancrage.
Reproduire l’oparéation de l’autre côté.
Inscrivez-vous gratuitementpour réagir ou identifiez-vous :
En ce moment :189 utilisateurs actifs
le 15/06/2017 à 18:37 par nico_paimpol
© PGV MAISON 2017 – Tous droits réservés – Systemed.fr est certifié OJD

comment fixer une poutre contre un mur
(Le message s’auto-fermera dans 2 secondes)
  Comment fixer une panne faitière sur un vieux mur
je suis en train de construire un abris de voiture a ossature bois et couverture en tuile contre le pignon de la maison, d’une surface de 20m2. Ma panne fait 5 mètres et j’envisage de la fixer par le mur; un mur de vieilles pierres crépi, la maison est largement centenaire avec des murs de 90cm de large. J’ai donc opté pour des chevilles traversantes relativement longues de chez fisher, tous les 80cm. Qui plus est j’ai également utilisé un support métallique déjà en place, ce dernier soutenait une avancée de 1 mètre en tôle sur les 5 mètres (sorte d’abris le long du pignon sous lequel j’entreposais mon bois ) du pignon. Un deuxième support qui est vraiment une aubaine et qui me permet « d’assoir » ma poutre dessus d’autant qu’il se trouve à la bonne hauteur. Toutefois j’ai malgré tout un souci, lorsque je présente une régle contre le mur, ce dernier est légérement cintré, occasionnant un décalage entre 2 et 3 cm aux extrémités de la poutre. Puis je malgré tout fixer ma poutre comme prévu en pensant qu’elle va épouser sans danger la forme du mur, ou bien dois je rogner une partie du crépi pour avoir une bonne planéitée. A moins qu’il soit possible de mettre des cales afin de ne pas faire jouer la poutre au serrage.
J’ai posé cette question au forum charpente, visiblement cela n’a pas intéressé grand monde.
Je vous remercie par avance des réponses que vous pourriez me donner.
A bientôt

Bonsoir,

pourquoi ne pas simplement encastrer la panne faitière dans le mur et la maçoner..??

pas de chipo..et dans 200 ans on en reparle..

Bonsoir,

je pense que vous n’avez pas bien compris quel était mon souci. Je souhaite fixer une panne faitière de 5 mètres de long sur l’ensemble de sa longueur contre le pignon de ma maison. Elle me sert de support aux chevrons necessaires à la réalisation de ma toiture. Je la fixe avec des chevilles traversantes de chez Fischer, tous les 80 cm.
A bientôt et merci pour votre aide

Bonjour.
C’est une panne faitière contre mur de 5 ml.
2 à 3 cm de bombé sur 5 ml, ça doit doit passer, mais pour régler correctement vos chevrons, il vaut mieux qur votre panne soit le plus rectiligne.
Puisque vous faites des scellements chimiques ou mécaniques (Choisissez des bons moellons ou faites des scellements tiges filletées à queue de carpe suffisamment longs) posez entre mur et pannes quelques rondelles métaliques larges et épaisses pour rattraper le jeu. Après prise et serrage tout fera bloc (Si 3 à 4 cm pas de problème).  Cordialement.

Re, ok je voyais ça autrement..on dira à 90°..c’est clair..ben ce que Jpa3 propose me semble simple et correct….les espaces restant pourront toujours être rempli par de la mousse polyuréthane…et la tuile faitière bien maçonnée dans le mur de soutien..

bon brico

Bonjour,

tout d’abord merci à vous deux pour vos conseils. De toute évidence vous avez bien pigé quel était mon souci, celui de trouver une solution par rapport au fait que le mur devant accueillir la poutre est bombé faisant ainsi que j’ai un vide de 2à3 cm en bout de poutre entre cette dernière et le mur.
Vous me proposez deux solutions intéressantes. L’une par Jpa3 qui consiste à mettre de grosses rondelles entre le mur et la poutre avec des scellements à partir de tiges filletées. Je ne comprend pas ce que vous entendez par tiges filletées à queue de carpe; trouvons nous celà tout fait dans le commerce, ou bien faut il bricoller les tiges filletées. Ce système me tente bien car mon mur ( épaisseur tout de même de 80cm )est fait de pierres assemblées par une sorte de torchie à l’aspect sableux,donc peu fiable. Inutile de dire qu’il me faut bien tomber pour le perçage et la mise en place des chevilles de fixation de ma poutre. Donc votre système de tiges filletées me séduit. Je suppose que vous me conseillez de les sceller au ciment?
Par ailleur je souhaiterai demander à Biloko, quel est le degré de résistance mécanique et la durée de vie de la mousse polyuréthane, car l’idée est également séduisante pour ratrapper l’espace aux extrémités de la poutre.
Sans abuser de votre gentillesse et de votre temps pouvez vous me donnerSVP ces quelques éléments.
Je vous remerci par avance
A+

Bonjour,

aucun soucis avec la mousse, très stable dans le temps, mais ce produit ne sert qu’à combler l’espace, une fois durcie, elle empèchera les tirants (tige filetée ou autres) de continuer d’exercer une traction sur la panne.

Pour les tiges..queue de carpe…La partie queue de carpe ressemble à un fer plat fendu dans la longueur et dont les deux parties sont écartées, c’est cette partie qui sera scellée au mortier dans votre mur..

Le tout bien sec..il vous sufit de forer des trous dans la panne en regard de ces tiges et puis rondelles écrous..en ajoutant des rondelles entre la panne et le mur comme le proposait Jpa3.

Une variante serait d’utiliser des chevilles métalliques à expansion (différentes longueurs exsitent (fisher, hilti etc) là il faut de la qualité.

Voilà

Re bonjour,
là j’ai vraiment le sentiment d’avancer avec vos explications. OK pour la mousse. Par contre je reviens sur les tiges filletées à queue de carpe. Pour la façon de les sceller c’est aussi OK, mais où puis je acheter ce genre de tiges? Car compte tenu des propritées de mon mur (vieilles pierres montées à l’ancienne avec une sorte de torchi), je ne pense pas pouvoir utiliser des chevilles métalliques à expensions. Quand pensez-vous?
Merci
A+

Bonjour,
Autre solution qui pourrait être envisagée:
Pourquoi ne faire des équerres en fer plat de 10 cm de large et 1,2 cm d’épaisseur qui pénèteraient de 15 à 20 cm dans le mur utiliser les joints pour plus de facilité et faites un bon scellement au mortier de ciment.
Vous pouvez même faire gavaniser la partie de l’equerre qui sera visible

Merci pour vos conseils,

effectivement cette solution peut correspondre à mon installation de poutre qui il faut bien en convenir n’est pas des plus facile compte tenu de la conception de ce vieux mur fait de pierres et de terre. Visiblement les systèmes basiques par scellement qu’ils soient de tiges filletées en queue de carpe ou d’équerres en fer devraient être pour mois des solutions adaptées à ma problématique de mur

Merci pour votre aide

A+

Bonsoir, c’est vrai que vu le montage de la pierre…le scellement sera mieux..

pour les tiges filletées à queue de carpe…je cherche…mais les fabriquer soi-même n’est pas très difficle..faut juste être un peu outillé..

à +

Bonjour,

Les tiges filettées se trouvent chez les marchands de Mx bâtiment, de ferrailles, votre LEROY MERLINdu coin, etc… Eles ont toutes une longueur commerciale de 1 ml et sont electrozingées ou si vous avez des sousen Inox.
La queue de carpe est simple à faire : Un petit sciage en bout sur 6 à 8 cm selon le diamètre, et écarter les 2 1/2 parties avec un coin métallique, et doucement pour ne pas casser.

Pour le/les scellements plusieurs possibilitées : Utiliser les mortier de scellement sans retrait. Ou mieux, si vous tombez sur de bon moellon (Type moellon des champs très corriace) la cartouche de mortier époxy pour chevilles chimiques ou une bonne cheville expansive recevant les tiges filetées.
Pour les tiges filettées allant dans les joints (Attention au mortier d’origine) c’est plutot des scellements au mortier sans retrait à volume plein.
  Cordialement.

Bonjour Clicclac12, bonjour à tous.

C’était quoi, ce qui reste ? un auvent ? Parce qu’il a l’air d’avoir été scellé en partie avec du ciment, lui ?

Cordialement

bean  Si tu me poses une question, tu auras sans doute très mal à la tête quand tu auras compris ma réponse !

Si tu me poses une question, tu auras sans doute très mal à la tête quand tu auras compris ma réponse !
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))

Accueil des forums
Aide
  |– Forum Idées déco
  |– Forum Revêtements
  |– Forum Restauration
  |– Forum Bâtiment
  |– Forum Electricité
  |– Forum Plomberie
  |– Forum Domotique
  |– Forum Auto
  |– Forum Outillage
  |– Forum Electroménager
  |– Forum Chauffage/Clim.
  |– Forum Evénement invités
  |– Forum EcoHabitat
  |– Forum Charpente et Toiture
  |– Forum Copeaux
  |– Forum Métallo
  |– Forum Trucs
  |– Forum Jardinage
  |– Forum Modélisme
  |– Forum Loisirs créatifs
  |– Forum Annonces

 
Powered ByIP.Board
© 2017   IPS, Inc .
Bienvenue invité(Connexion|Inscription)

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 3 978
Inscrit: 03/09/2007
Membre No.: 84 170

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 3 978
Inscrit: 03/09/2007
Membre No.: 84 170

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 50
Inscrit: 30/06/2005
Membre No.: 42 315

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 3 978
Inscrit: 03/09/2007
Membre No.: 84 170

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 50
Inscrit: 30/06/2005
Membre No.: 42 315

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 516
Inscrit: 27/03/2008
Membre No.: 90 669

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 50
Inscrit: 30/06/2005
Membre No.: 42 315

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 3 978
Inscrit: 03/09/2007
Membre No.: 84 170

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 50
Inscrit: 30/06/2005
Membre No.: 42 315

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 50
Inscrit: 30/06/2005
Membre No.: 42 315

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 148
Inscrit: 02/01/2007
Membre No.: 73 386

Nous sommes le : 21/06/2017 – 06:55

comment fixer une poutre contre un mur

Le 1er site Construction, Rénovation & Bricolage en Belgique

pourquoi placer une muralière ?
La solution envisageable peut aussi être de fixer directement par scellement les solives du plancher dans le mur.
jaggy, +5 (jaggy) ,
28 Août 2016

jaggy

29 Août 2016

chikibricolo, +13 (chikibricolo) ,
11 Juin 2016

chikibricolo

12 Juin 2016

Martine1953, +7 (Martine1953) ,
7 Avril 2016

Martine1953

7 Avril 2016

morpheus, +16 (morpheus) ,
9 Mars 2016

morpheus

11 Mars 2016

bidibule2000, +11 (Sebdeh) ,
5 Janvier 2016

Sebdeh

19 Janvier 2016

Raph6900, +10 (Raph6900) ,
25 Février 2015

Raph6900

27 Juillet 2015

phenix71, +8 (bubu106) ,
4 Janvier 2010

bubu106

5 Septembre 2012

Aussi en France !

Vous surfez depuis la France… BricoZone existe aussi en .fr !
BricoZone France .
Le même, mais Bleu Blanc Rouge :)

BricoZone : sur Facebook
Notre Facebook
Twitter
Twitter
BricoZone Youtube
BricoZone YouTube
Pinterest
Pinterest
LinkedIn
LinkedIn

Contact
Conditions d’Utilisation
Aide
Accueil
Haut
RSS

BricoZone : l’information sur la Construction, la Rénovation et le Bricolage en Belqique
Vous pouvez aussi lancer une recherche sur :façon faire fixation
Faire une recherche dans tous nos forums
BricoZone est le plus important forum construction/rénovation de belgique ; la réponse se trouve donc ici.
Tapez votre question/recherche dans tous les forums (certains non accessibles par Google)

comment fixer une poutre contre un mur
Conseils pour poser vos sabots de charpente 10 mai 2013 15:47:18
Par Olivier Grangeret surPoser une cheville Molly
Distriartisan recrute ! > Retrouvez toutes nos offres
Continuer mes achats Voir mon panier
Il semblerait que la prise en charge de JavaScript par votre navigateur soit désactivée.
Javascript doit être activé dans votre navigateur pour utiliser toutes les fonctionnalités de ce site.
Pour connecter votre charpente en toute sécurité, nous vous proposons des sabots de charpente de la marque Simpson : le plus grand spécialiste des connecteurs charpente.
À chaque cas particulier, les bons outils !
Il faut être vigilant quant au type de matériau utilisé : le sabot s’adapte au type du porteur et au type du porté. Distriartisan vous propose 3 sortes de sabots selon vos besoins.
– Le sabot à ailes extérieures est un grand classique dans la construction depuis quelques années. Son utilisation va couvrir un grand panel d’utilisations. Vos assemblages sont ainsi parfaitement sécurisés et contribuent à fiabiliser l’ouvrage.
– L’installation de ce sabot est rapide et simple. 
Type : solives, pannes, poutres, lisses et montants de bardage, butées de chevrons.
Type de porteur : bois massif, bois composite, bois lamellé-collé, acier, béton.
Type de porté : bois massif, bois lamellé-collé, bois composite.
Ce sabot de fixation est muni d’ailes extérieures pour une solidité optimale. Il est idéal pour vos assemblages bois ou béton et pour que son efficacité soit optimale, nous vous conseillons de la clouter dans sa totalité.
Attention  : il est impératif de vérifier que les éléments de fixation sont à même de reprendre les valeurs minimales indiquées dans le tableau de notice d’utilisation. 
– Le sabot à ailes intérieures permet d’apporter une plus grande discrétion dans l’assemblage. Son utilisation permet de répondre à des cas particuliers tels les assemblages en coin.
– Son installation rapide et simple et il vous apporte une touche plus esthétique pour vos finitions.
Type : solives, pannes, lisses et montants de bardage, poteau, poutre.
Type de porteur : bois massif, bois composite, bois lamellé-collé.
Type de porté : bois massif, bois lamellé-collé, bois composite.
Ce sabot ailé possède une taille idéale pour les poses solides. Il sera par exemple très efficace pour fixer des poutres en bois entre elles.
– Ce type de sabot vous apporte une grande souplesse d’utilisation pour le neuf comme la rénovation.
Type : solives, reprises d’assemblages existants…
Type de porté : bois massif, bois composite…
Type de porteur : bois, béton, acier…
Le sabot d’assemblage deux éléments va vous permettre la fixation droite et gauche de deux poutres. Cela permet de s’adapter à des sections de bois dont la largeur est comprise entre 60 et 120mm. Dans ce cas particulier, la mise en oeuvre des pointes dans la base du sabot est obligatoire pour permettre un assemblage de qualité. Avec ce sabot, vous pourrez travailler sur des assemblages bois déjà existants.
Découvrez notre vidéo de présentation du sabot ailé extérieur Simpson.
En général, il est impératif de suivre la règle des 2/3 : le flanc du sabot doit couvrir au minimum les 2/3 de la hauteur de l’élément porté. En cas de doute, lisez avec attention les notices d’utilisation de chaque sabot de charpente. 
Le clouage total permet d’obtenir la pleine capacité du sabot et tous les perçages sont alors utilisés. À l’inverse, le clouage partiel ne permet pas d’obtenir la pleine capacité du sabot, mais il répond à une mise en oeuvre précise et permet un gain de temps sur chantier.
Pour fixer vos sabots de charpente, n’hésitez pas à commander nos pointes crantées spécialement conçues pour la fixation de connecteurs charpente.
Et pour toutes vos fixations légères,la cheville à sabot de charpente  permet une pose facile au travers de la pièce à fixer. Elle vous apporte une solidité à toute épreuve face aux intempéries et au vieillissement.
Conseil de montage  : percez, insérez la cheville de 12 mm et fixez la pièce.
Vous devez être identifié pour pouvoir déposer un commentaire.
En parlant de produits isolés, les plaques support de tuiles isolées n’ont pas été mentionnées (pour les maisons individuelles). J’en profite pour remercier, en plus du chef de marché couverture de chez Eternit, leur conseiller technique qui donne de précieux conseils sur la mise en oeuvre des produits et réalise des devis sur-mesure !
Très simple d’utilisation et efficace, j’utilise régulièrement des chevilles Molly Moplac pour la fixation dans des plaques de plâtre. Pour moi il deux choses importantes : percer un trou au bon diamètre de la cheville, et bien desserrer la vis pour positionner la pince Molly avant de presser. Et le tour est joué !
Les Jules : un joli projet à l’univers jeune et décalé. C’est sympa de voir une entreprise innovante dans le secteur du bricolage.
Merci pour le bon plan !
Nos garanties , commandez en toute confiance !
Suivez les actualités de Distri Artisans

comment fixer une poutre contre un mur

Terrasses en Bois de Qualité
Installation – Fourniture
Utilisation des chevilles Hilti spécialespour fixer une poutre ou une lambourde à un mur.
Check-List de la Terrasse en Bois réussie
Nous avons le plaisir de vous présenter notre nouvelle activité de Création de Studios de Jardin. Un Studio de Jardin est une véritable (petite) maison aussi confortable, solide, bien construite et bien isolée que votre maison principale. Nos studios et bureaux de jardin constituent une pièce en plus pour travailler de la maison, pour créer une extension à votre habitation,

comment fixer une poutre contre un mur

L’alternative de l’habitat participatif

Les techniques pour agrandir une maison avec du bois

Fixation poutre et solive dans parpaing

38432
9

0
J’aime

Les articles les mieux notés

Ossature bois, tout-terrain
La technique des poteaux-poutres
Le MDF
Les abaques de solivage

En ce moment sur le forum

Amateur souhaite rénover un parquet !
Table basse bois chene
Support de piscine

Le site de référence pour tout savoir sur le bois
J’ai un garage et je vais aménager une mezzanine sur une partie (au dessus des voitures). Cette mezzanine servira essentiellement de grenier pour entreposer toute sorte de cartons et autres.
Voici les données (voir aussi le schéma joint).
– 2m50 dans l’autre sens (entre 1 mur et rien)
J’ai reçu les poutres et solives que j’avais commandé (j’avais fait le calcul sur le site et j’avais eu des réponses de boisophiles, encore merci  J).
La poutre fait 150 x 350 (longueur 5m40)
Les solives font 80 x150 (longueur 2m40)
Il ne me « reste » plus qu’à fixer tout ça. Je pense fixer la poutre avec 2 sabots métalliques.
–          dans du parpaing rempli de beton (chainage).
Est-ce que les 2 solutions sont possibles ? Je suppose que la technique est différente.
Quel type de scellement est le plus approprié ?
Puis-je aussi avoir une fixation mixte (sabot fixé en bas sur du parpains creux et en haut sur du béton).
Question : un des sabots va se trouver dans un angle (le n°2 sur le schéma). Est-ce qu’il y a des solutions spécifiques : sabots en équerre, distance du coin à respecter ?
–          sur le mur (sabots, autres ?)
–          sur la poutre (sabot, autres ?)
Merci d’avance pour vos réponses et vos conseils
pour des sabots 4 fixations avec des chevilles diamètre 8 ( chevilles pour plein ou pour creux ou chevilles de marque crampon les meilleures )
si vous voulez faire des scellements, un trou dans un bloc creux, une petite assise au mortier, le chevrons posé dessus et bourré au mortier…
Merci pour la réponse Rémy. Est-ce qu’il y a un inconvénient à mettre des sabots sur un parpaings creux (moins solide ?).
Est-ce qu’il faut respecter une distance minimum par rapport à un angle (fin d’un mur) ?
il n’y a pas d’inconvénient à utiliser un parpaingcreux pour une fixation tant que la fixation est bonne ( bonne cheville, vis adaptée ) Dans votre cas, les fixations travaillent au cisaillement des vis ( vers le bas, à l’applomb ) et n’ont pas d’effet à l’arrachage sur un parpaing.
Il y a surement une distance à respecter par rapport à un bord ou un angle. Là par contre je ne sais pas, Boisphile saura lui. je pense que 15cm est ok. Maintenant ca dépend aussi si le bord ou l’angle est un poteau béton ou pas…
Non ! il n’y a rien de prescrit dans ce domaine pour la simple raison qu’en structure et pour charges lordes on ne doit pas utiliser des chevilles nylon.
Cela étant si c’est bien fait ça ne pose pas de problème mais il faut que ce soit très bien fait.
Il faut utiliser des chevilles longues à collerette et aller chercher a cloison milieu du parpaing.
Il faut percer avec du matériel de précision et mettre très peu de percussion pour ne pas éclater le béton au débouché de la mèche.
ok boisphile. Comment fait-il faire alors pour fixer un sabot sur de la maconnerie? je veux dire en utilisant autre chose que de la cheville nylon?
Sur de la maçonnerie pleine des goujons métalliques et sur du creux des « parapluies » et de l’injection type SPIT Satelis – EPOMAX – SPIT CMIX plus etc .. évidemment ce n’est pas donné, mais c’est réglementaire, marquage CE, et contrôle Socotec.
attention messieurs mais ce que les anciens m ‘ ont appris :
NE JAMAIS SCELLER ET BLOQUER UN BOIS PAR DU MORTIER DANS UN MUR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
sinon le mur fend bien sur si le bois travaille
moi je veux bien elvis mais alors on fait comment????
Merci à tous pour les messages. Lla discussion qui est très intéressante.
Pour le mortier, c’est comme ça qu’est fixée ma charpente (fait par un professionnel) alors j’espère que le mur ne va pas fendre…
Pour fixer solidement sur les parpaings creux, si je comprends bien Boisophile il y a faut des cheveilles parapluie + de l’injection. Comment se fait l’injection exactement ? Est-ce que ça doit remplir tout le creu du parpaing ?
Inscrivez-vous à la newsletter Bois.com

Suggestions, rectifications, commentaires…
© 2012 CNDB / CODIFAB / France Bois Forêt / Swedish Wood

comment fixer une poutre contre un mur
Il suffit depour ceux qui désirent connaître l’origine du nom ( sablière ) ainsi que les différentes sablières que l’on utilise en charpente.
Comment positionnerune sablière sur un mur.  
Vous allez voir sur cette page que ce n’est pas évident de poser une sablière sur un mur de façade.
Un charpentier de métier ne positionnera pas une sablière au hasard sur un mur, il y a des bases à savoir.
Pour savoir l’emplacement exact de la sablière le charpentier doit avoir deux bases de départ.
La première base de départ se trouve à l’arrête du mur extérieur façade et la deuxièmebase se trouve à l’arrête de la panne faitière du rampant concerné.
Les dessins ci-dessous montrent un mur de 20 cm de large avec une sablière de section 8 X 10.
En regardant ces deux dessins vous constatez que la sablière ne se trouve pas au même endroitet que le chevron de gauche   a moins de pente que celui de droite.
Cela veut dire que moins il y a de pente sur un toit plus la sablière sera à l’intérieur du mur façade et plus il y a de la pente, plus elle sera vers l’extérieur du mur façade.
Je pense que vous avez compris que c’est par rapport au pourcentage de pente que la sablièreprendra sa place sur le mur de façade. 
  Il faut faire de façon à ce que La sablière soit positionnée au plus près de la faceintérieure mur comme sur le dessin de gauche pour avoir un maximum de place pour legarnissage entre les chevrons et pour finir le mur du côté extérieur et il se peut que dansmon exemple, la sablière qu’il vous faut pour votre projet, soit plus ou moins grosse( en 10 X 12 ou 6 X 8 ) par exemple. 
Vous avez pu voir aussi que la sablière à un angle cassé on appelle cela (un délardement)tailler obliquement une pièce de bois, en abaissant les arrêtes.
Il faut aussi faire un délardement au panne intermédiaire si elles sont à l’aplomb et surles deux côtés de la panne faitage si c’est un toit à deux pentes.
Après avoir préparé la sablière, vous la posez provisoirement sur le mur. Deuxième base:
Le dessin ci-dessous à droite, vous montre la panne faitière vue de coupe qu’il faudraposer à l’axe du pignon et de niveau si possible.
Le trait en bleu correspond à la face dessous chevron, c’est-à-dire, un cordeau que l’on fixe provisoirement avec une pointe.
A gauche le prolongement du trait bleu c’est-à-dire la face dessous chevron et qui va aller jusqu’à l’arrête du mur extérieure façade.
Il ne reste plus qu’a positionner la sablière qui a été posée provisoirement sur le mur, en faisanttoucher le cordeau au délardement de la sablière. 
A partir de là, la sablière aura son emplacementdéfinitif.
Il suffit après, de mesurer en partant contre la sablièrejusqu’à l’angle du mur extérieurle nombrede cm que vous avez pour le reporter vers l’autre pignon.
Si vous avez un doute refaite l’opération vers l’autre pignon pour contrôler et si vous avez la même mesure,vous tracez un coup de cordex sur le mur pour aligner la sablière sur toute sa longueur. 
                                                                                                                  
                                                                                                     
Avant de fixer la sablière sur toute la longueur, il faut contrôler qu’elle soit bien parallèle au murde façade ainsi que de niveau et de rassembler bout à bout les sablières en faisant une coupeattente et à recouvrir a 45°.
Si toutefois votre mur n’est pas bien de niveau (pas de panique) il suffit de caler la sablièrepour la poser de niveau.
Le dessin ci-dessous montre le dèlardement qui devra être fait par rapport au pourcentagede pente et l’accessoire qui va servir à fixer la sablière sur la ceinture du mur.
On appelle cela (spit fix) vous trouvez cela chez les gros fournisseurs de matériaux. 
                                                                               
                                                                                                              
( 1 ) Les (spit fix) seront espacés tous les 1 m environ et 10 à 20 cm à chaque bout des coupesà 45°pouréviter que le bois ne se fende.
( 2 ) Avant de fixer la sablière, je vous conseille de tracer les emplacements des chevrons pouréviter que la tête du (spit fix) se trouve dessous un chevron.
Pour savoir comment réaliserune sortie de panne sablière pour une rive en pignon.     La page( Positionner des pannes à intervalles égaux ) est uniquement pour une charpente traditionnelle avec pose de chevronset une couverture avec tuiles ou plaques d’eternit et non une couverture pour tôles ondulées.
pour voir la page (Positionner des pannes à intervalles égaux)vous aurez un peu plus explication concernant cette page. .
                                                        Rive sans sortie de panne.                                              Réaliser un débord de toit.
                                                                                                                                                       

comment fixer une poutre contre un mur
Boulons à expansion, goujons d’ancrage
Les boulons à expansion ou les goujons d’ancrage permettent d’accrocher des charges moyennes et lourdes dans les matériaux pleins. Les boulons sont composés d’une vis ou d’un boulon et d’une cheville métallique. Les goujons d’ancrage se composent d’une tige filetée à embout conique munie d’une bague, sans cheville. Le protocole de mise en place se déroule en 3 phases :
1. Perçage du trou au perforateur, 2. Pose du boulon dans le trou,3. Serrage de la pièce à fixer.
NB : Dans le béton, les goujons résistent à une charge allant jusqu’à 8 kN.
Chevilles chimiques ou scellement chimiques
Les scellements ou les chevilles chimiques permettent de fixer directement une tige filetée dans le béton ou dans les matériaux pleins. Les charges admises sont très lourdes et le scellement est pratiquement indestructible. Le mortier chimique peut même être utilisé pour ancrer des fers à béton dans une structure existante. Le protocole de mise en place se déroule en 5 phases :1. Perçage du trou au perforateur, 2. Nettoyage soigneux du trou, 3. Remplissage du trou au mortier,   4. Mise en place de la tige filetée, 5. Serrage de la pièce à fixer. NB : Les goujons résistent à des charges pouvant atteindre jusqu’à 90 kN de charge. Le résultat dépend du matériau et du soin avec lequel la fixation a été réalisée (qualité de nettoyage du trou…).
Boulons à queue de carpes et pattes de scellement
Systèmes existants de longue date, les pattes de scellement ou les boulons à queue de carpe constituent une solution de fixation dans le cas de liaisons travaillant uniquement au cisaillement.Cependant, l’usage de ces dispositifs est prohibé pour les pièces sollicitées à l’arrachement lorsqu’ils participent au dispositif de stabilité d’une construction . Il faut alors adapter les systèmes classiques tels que les tiges à crosse d’encrage ou autres ancrages marteaux…
Le boulon queue de carpe a une tige fendue sur 4 ou 5 cm à son extrémité lisse, les demies branches sont écartées à chaud pour donner une meilleure prise au scellement.Les pattes sont plates, en acier brut ou galvanisé soudé ou vissé sur la pièce à sceller avec des extrémités qui sont simplement coudées ou comme pour les boulons à queue de carpe, sciées puis écartées à chaud ou à froid suivant leur épaisseur.Bon marché car simple à exécuter, utilisés pour la pose définitive de bâtis ou d’huisseries lourdes, ils peuvent également servir à la fixation d’éléments de consolidation ou d’ajouts pour la réhabilitation.
Plaques de préscellement avec goujons soudés
Utilisées pour les constructions neuves, les plaques de préscellement peuvent également dans certain cas être utilisées pour des travaux de réhabilitation.
Les conditions de cet usage sont simples. Il faut d’une part, pouvoir insérer le dispositif dans un support  sain capable d’encaisser les efforts qui seront transmis lors de la mise en charge, et d’autre part pouvoir mettre en œuvre le mortier ou le ciment.
Cette méthode fonctionne bien dans le cas des anciens voiles  banchés dont le béton dégarni sur la zone de scellement est ensuite reconstitué.
L’accrochage des poutres métalliques sur les murs en maçonnerie est une pratique courante. Les poutrelles en acier offrent, grâce aux propriétés de l’acier, des portées conséquentes avec des retombées réduites qui deviennent nulles lorsque l’on utilise une poutre intégrée avec dalle de plancher. La liaison de la dalle et de la poutre au moyen de connecteurs peut accroître sensiblement les portées.
Le succès de cette opération est conditionné par la nature des efforts à transmettre au point d’appui mais aussi par la résistance intrinsèque du mur support. Ainsi pour un même cas, la charge admissible variera selon que l’on est en présence d’un mur en brique, en maçonnerie traditionnelle ou en béton banché. La technique des platines chevillées convient aux charges modestes et moyennes inférieures à 20 kN. Au-delà, il y a lieu de  bien  vérifier la capacité du matériau et  la performance des chevilles chimiques dont la capacité de résistance peut être fortement perturbée par le matériau support. Il semble donc utile à l’auteur de rappeler qu’un simple scellement par chevilles chimiques dans de la brique ne donne pas les mêmes résultats qu’une poutre posée en appui dans une réservation maçonnée dont la mise en œuvre est exposée dans la fiche suivante.
Fixation d’une poutre à talon de type IFB ou SFB pour la mise en place d’un plancher sans retombées. Pierre Engel pourwww.constructalia.com
Connue des grecs et des romains, le technique de fixation dans une réservation est millénaire.En réhabilitation, les trous de réservation également appelés empochements  sont exécutés avant la mise en place des poutres qui sont mises à niveau, calées puis scellées, de manière définitive par un coulis de ciment. Pour une bonne résistance, la partie engagée dans le mur doit être suffisante et pour ne pas créer un encastrement la capacité de rotation de la poutre doit être adaptée.
Poutres mixtes traversantle mur support
Détails du scellement d’une poutre métallique dans une réservation
Les structures saines d’un gros œuvre existant peuvent parfois être conservées et utilisées pour une nouvelle application dans la mesure où elles satisfont aux nouvelles descentes de charges de la construction modifiée.
Les illustrations montrent à gauche, la mise en place d’une poutre en acier rapportée sur un poteau en béton et à droite une poutre en acier fixée par une platine et des chevilles chimiques sur une poutre en béton armé.  Dans les deux cas, la technique est semblable.Après avoir vérifié la résistance et la stabilité aux efforts appliqués (effort tranchant, moment fléchissant…) engendrés par la nouvelle situation de chargement, on procède au perçage du support avec des moyens adéquats comme un outils de coupe diamant…La découpe ne doit pas endommager les barres d’armature en acier du béton armé. L’interruption du ferraillage est particulièrement préjudiciable lorsque celui-ci résiste à des efforts de flexion. Lors de telles manipulations sur une structure, il faut traiter les assemblages induisant des effets d’encastrement avec beaucoup de précautions. De tels efforts lorsqu’ils n’ont pas été pris en compte sont préjudiciables au fonctionnement de la structure et, lorsqu’ils sont voulus, ils n’en sont pas moins difficiles à mettre véritablement en œuvre.
Lors des réhabilitations, la cohésion forte des voiles en béton banché existants se prête aisément à la mise en place de poutres métalliques complémentaires.
D’une part, la résistance structurelle des voiles est satisfaisante car ils présentent des charges admissibles élevées, d’autre part la mise en place de platines ou le percement des voiles par des outils de coupe appropriés est précis et permet la mise en place des éléments d’attache d’une manière satisfaisante. Il existe plusieurs méthodes pour ancrer une poutre dans un voile existant.La méthode employée dépend des efforts que l’on veut transmettre. Le simple support d’une poutre avec reprise de l’effort tranchant se fera soit par une platine fixée au moyen de chevilles chimiques comme le montre la fiche précédente, soit en posant la poutre dans une ouverture ménagée à cet effet avec calage au moyen de tasseaux. La reprise d’un moment fléchissant est plus compliquée. Il faut au préalable évaluer la résistance du voile pour ensuite dégager une cavité où l’on raccordera au ferraillage existant des armatures complémentaires et une platine munie de goujons soudés. 

comment fixer une poutre contre un mur

Aide pour fixation solives sur mur isolé
Ce sujet comporte 52 messages et a été affiché 107.854 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 50
Dept :Puy De Dome
Ancienneté :+ de 7 ans
Aide pour fixation solives sur mur isolé
Bonjour,

Je souhaiterai réaliser une mezzanine de stockage au dessus de mon garage,

en effet j’ai un plafond a 3.20m.

la longueur des solives serait 3.80m environ.

n’ayant jamais réalisé ce genre de travaux je viens demander conseil car il y a plusieurs choses que je n’ai pas compris:

de chaque coté mes murs sont enparpaing , par contre il y a des panneaux d’ isolationen placo + polystyrène.

je pensais utiliser des sabot fixés contre les parpaing avec des ailettes intérieures.

première question: comment fixer les sabots ? .. si possible pas de kit de scellement ça reviendrait trop cher !

question pratique : j’ai mes 2 sabots fixés de chaque coté, rentrés dans le placo, comment positionner ma solive ? .. en effet ma solive est plus grande que la longueur de placo à placo … existe il des sabot avec un déport de 10cm, qui dépasserait ainsi de mon isolation.

Sinon sur un abac ( http://boisphile.over-blog.com/article-6372996.html ) j’ai vu que pour une longueur de 4m je peux utiliser des solives en 75×175, ce qui me fait gagner un peu de hauteur par rapport a du 75×200 !

Je vais essayer de faire un dessin pour montrer d’autes petites complication aussi

Merci.
Ne vous prenez pas la tête pourvos travaux de charpente… Allez dans la section devis charpente du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de charpentiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les charpentiers, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-8-devis_charpente.php
Messages :Env. 60000
De :3 X Cote D’or = 63 !
Ancienneté :+ de 11 ans
bonjour,

je commencerais par découper placo-poly-machin pour fixer les sabots dans les agglos et pas dans le placo.

Pour le dimensionnement, je laisse la place aux pros

Messages :Env. 50
Dept :Puy De Dome
Ancienneté :+ de 7 ans
Biensur je ne comptais pas fixer les solive sur le placo !

voila un petit plan :

voila une petite vue 3D:

ce qui complique la chose c’est que la partie dans le renfoncement est faite avec du placo, du coup je pense devoir mettre des pilliers + poutre de support sur laquelle fixer des sabots pour les solives.

par contre je veux eviter de mettre un pillier en bas de l’ escaliersi c’est envisageable
Messages :Env. 20000
Dept :Bouches Du Rhone
Ancienneté :+ de 9 ans
Bonsoir,

N’ai pas le temps de regarder, mais votre plan n’est pas bon, et j’ai un gros doute sur la section des solives pour 4 ml…

Si les collègues ont le temps ……

Ludovic.
Messages :Env. 800
De :Saint Cyprien (66)
Ancienneté :+ de 8 ans
Bonjour

OK pour la section des solives .

Pour la cage d’escalier , il faut necessairementun poteau niveau bas d’escalier , par contre niveau hauttu as le choix entre:

– un poteau , ou ,

-doubler la solive d’arrivée

Non des sabots avec un tel deport n’est pas envisageable ,en plus del’effort tranchantà l’appui , il y aurait un moment de renversement (proportionnel à ce déport) ce pourquoile dimensionnementdes sabots et des chevilles n’est pas prévu.

Va falloir dégager le placo tout autour des sabots , suffira de recharger au plâtre ce qui à mes yeux n’est pas un trés gros probléme.

Cordialement
Messages :Env. 50
Dept :Puy De Dome
Ancienneté :+ de 7 ans
Merci !

Bon pour le placo je vais pas avoir le choix ok.. je comprend l’effet d’arachement ..

j’ai fait quelques modification :

par contre je comptait tout acheter genre a bricot-dépot car les prix paraissent raisonable .. mais il ne font pas de solives en 75×175 :/ avec du 63×175 ça risque d’etre juste .

pour les « chevilles » de fixation des sabots ça resseble à quoi ? j’ai du mal a voir :/

et pour fixer la solive ou muralière au dessus de ma porte de garrage ? .. biensur je couperai le placo et la fixerai sur la poutre en béton .. ça ne pose pas de pb ? je met quoi cette fois ?

merci déja pour votre aide précieuse, ce genre de travaux est tout nouveau pour moi

sinon voila une de mes réalisation.. c’est un peu plus léger comme boulot
Messages :Env. 20000
Dept :Bouches Du Rhone
Ancienneté :+ de 9 ans
Bonjour,

Une petite question, vous avez l’intention de stocker quoi sur ce solivage????

Ludovic.
Messages :Env. 50
Dept :Puy De Dome
Ancienneté :+ de 7 ans
Bonjour,

Pas de choses trop lourdes, surtout des cartons, salon dejardinen plastique . Pas de coffre fort
Messages :Env. 10000
De :Lyon (69)
Ancienneté :+ de 10 ans
Bonjour Kytrix,

Pourquoi fixer les solives dans le mur une par une ?? Et utiliser des sabots qui sont chers ???

Tu pourrais plaquer une poutre « muralière »de bonne dimension (de l’épaisseur du placo contre chaque mur et venir fixer les solives dessus, avec des sabots, ou plus économiquement en vissant une deuxième muralière moins haute sur la première qui supporterait les solives encochées à l’extrémité.

Messages :Env. 50
Dept :Puy De Dome
Ancienneté :+ de 7 ans
Bonjour,

Effectivement c’est une bonne idée

par contre je préfère la solution muraliere + sabot qui me permet d’avoir le bas des solives au bas de ma muralière, car j’ai une fenetre qui vas etre au ras en dessous de cette dernière !

petite image :

par contre la question qui reste c’est comment fixer la muralière au mur en parpaing ?

Merci
Messages :Env. 30000
De :Sur Le Forum (77)
Ancienneté :+ de 12 ans
kitryx, il existe des fixations mécaniques (grandes chevilles nylon)pour les supports creux dont le diamètre peut être de 16 mm de perçage et jusqu’à 240 mm de longueur (mais il y a moins bien sûr)

sinon, tu as le scellement chimique et il existe comme accessoire des tamis rallongées recoupables, ce qui est pratique pour faciliter la mise en oeuvre. demande à Matt, c’est comme cela qu’il a positionné son escalier
Messages :Env. 10000
De :Lyon (69)
Ancienneté :+ de 10 ans
Citation:
par contre je préfère la solution muraliere + sabot qui me permet d’avoir le bas des solives au bas de ma muralière, car j’ai une fenetre qui vas etre au ras en dessous de cette dernière !

Avec l’autre solution, cela marche aussi !!

Mettons, si ta muralière fait 100 épais et 200 mm de large (hauteur des solives), tu fixes dessus un « tasseau » de50 x 50 par exemple qui affleure en bas et tu encoches le bas des solives de la même dimension que les tasseaux. Tu comprends ??

Chez moi, j’ai une mezzanine (chambre) qui est montée comme cela, et j’ai vu la même chose dans les garage de la belle-mère pour le plancher de l’étage. Le tasseau d’appui est même de faible section.

Pour fixer la muralière, , tu peux sceller dans les agglos un certain nombre de goujons de 8 ou 10 mm (chimique ou tradi) et boulonner la poutre.
Messages :Env. 4000
De :Pau (64)
Ancienneté :+ de 8 ans
Slt

Plus long mais plus solide et moins cher, c’est tout simplement de sceller des tiges fillettées, une fois prise faite tu présentes ta muralière par dessous et avec une équerre tu traces chaque tige avec la hauteur de perçage et le tour est joué !!

Tu as un doutes pour l’assemblage ?? et bien autre solution !!

Tu perces ta premièrecloisonde parpaing aux endroits de tes futures fixations, tu charges de béton, tu attends la prise, tu places ta muralière à sa position, tu achètes des goujons, tu perces le tout et tu serres !!

Tu es pressé ??

Et bien tu prends du ciment promt, prise à deux minutes (attention ne faire que la quantité du trou à boucher sinon c’est trop tard) et tu refais la même manip que si dessus!!
Messages :Env. 50
Dept :Puy De Dome
Ancienneté :+ de 7 ans
Super merci pour ces explication

j’ai compris pour le coup de l’encoche et du tassaut 50×50 ! bien !

pas mal aussi les tiges filetées scellées dans le béton !! le seul truc qui m’enterpelle c’est comment charger en béton ? faut faire un gros trou ex: 50×50.. pas seulement percer au diametre de la tige filetée ..sinon pour remplir c’est pas faisable :S

pour le diamètre de la tige ? 20mm c’est trop ?

.. je regarde en meme temps chez bricodebot

par contre pour les parties au dessus de la fenetre et de la porte de garage, je serai dans une poutre béton, du coup j’aurai juste a percer et mettre un goujon ? (c’est les grosses chevilles en métal articulées ?)

nb: apriori on appelle ça douille à expension ou extensible

j’en ai trouvé en M16 100mm de longueur pour moins de 3€ piece.

par contre j’arrive pas a trouver ça chez bricodepot .. y a t’il y un autre nom ?
Messages :Env. 10000
De :Lyon (69)
Ancienneté :+ de 10 ans
Citation:
pour le diamètre de la tige ? 20mm c’est trop ?

Il me semble. Je viens de chercher la force de serrage limite pour les boulons. Pour du 20 mm en acier pas top, c’est 10 tonnes!!

du M16 doit -être déjà surdimensionné.

Por le scellement de la tige filetée, comme elle va travailler « à l’arrachement lors du serrage, je boulonnerais dessus une barrre plate de quelques cm ou une grosse rondelle qui sera prise dans le scellement. C’est peut être plus facile , comme dit PAUL , de bourrer une cavité de l’agglo en béton, et de percer quand c’est pris pour mettre une cheville métallique comme celle que tu as montrée. Elles fonctionnent très bien (j’ai utilisé pour fixer ma porte de garage et le punging-ball de ma fille)
En cache depuis le jeudi 15 juin 2017 à 15h51

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
«  Jointure bac acier/mur crépi  »
Discussion lancée par kamisama – 4 réponses
«  Section poutres/solives de plancher(et mérule aussi !)  »
Discussion lancée par Vespino56 – 19 réponses
«  Toiture : rouille tôle bac acier est-ce normal après 5 ans ?  »
Discussion lancée par papinanou – 7 réponses
«  Agrandissement maison en L  »
Discussion lancée par ljp42 – 19 réponses
«  Pose plancher sur fermette  »
Discussion lancée par yannos02 – 37 réponses
«  Au pros des tuiles,je cherche un modele aider moi  »
Discussion lancée par david26 – 28 réponses
«  Problème avec mes tuiles  »
Discussion lancée par aureli1 – 5 réponses

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 326 651 membres et aux 4 405 538 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |
0.058

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
Devis charpente
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
L’énergie photovoltaïque
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

comment fixer une poutre contre un mur

MathildeL

2013-10-20 15:06:37 UTC

#1

B.A

2013-10-20 15:27:22 UTC

#2

MathildeL

2013-10-20 15:55:37 UTC

#3

BigJim

2013-10-20 16:50:09 UTC

#4

lutin.de.la.foret

2013-10-20 17:04:37 UTC

#5

MathildeL

2013-10-20 17:26:46 UTC

#6

lutin.de.la.foret

2013-10-20 17:36:00 UTC

#7

MathildeL

2013-10-20 17:44:46 UTC

#8

system

2013-10-20 23:44:32 UTC

#9

MathildeL

2013-10-21 08:13:26 UTC

#10

system

2013-10-21 08:21:19 UTC

#11

system

2013-10-21 09:24:23 UTC

#12

cap_au_sud_toutes

2013-10-21 10:20:25 UTC

#13

system

2013-10-21 14:53:52 UTC

#14

system

2013-10-21 15:11:43 UTC

#15

system

2013-10-21 16:55:58 UTC

#16

foreveryoung

2014-05-21 07:11:50 UTC

#17

system

2014-10-18 10:46:00 UTC

#18

system

2015-12-17 09:55:46 UTC

#19

lebomb74

2015-12-17 10:34:46 UTC

#20
Bonjour, tout est dans le titre, j’aimerais savoir comment faire pour fixer une poutre d’escalade dans un mur en placo.Merci d’avance
Déplacé si ce n’est pas au bon endroit.
On arrive à de bonnes performances avec des chevilles spécifiques de type « Molly », pour fixer radiateurs ou meubles. De mémoire, 20kg en cisaillement et 50 en arrachement, bien plus que les performances du placo classique BA13. Mais pour une poutre, il y aura des contraintes de cisaillement et d’arrachement bien supérieures, donc tu as intérêt à aller t’appuyer sur le mur béton derrière le placo (s’il existe !), avec une cale (bois / cornière) entre le mur et le placo, pour ne pas tout défoncer à la première traction ! Si pas de mur béton, l’idée me semble compromise, il reste à en trouver un ou de mettre une barre en travers d’une porte.
c’est un mur en briques derrière le placo, en gros je peux abandonner l’idée ?
Je dirais que oui… Les chevilles molly ça tient bien, mais pour ce type d’engins à usage répété, je tenterai pas le coup!
J’ai peut-être mal compris, mais euh… une poutre sur un mur en placo… Un mur tout lisse, et tu veux fixer ta poutre au milieu ?
Rassures moi, tu penses bien la fixer au niveau d’une ouverture de porte, ta poutre ? Ce qui me semblerait nettement plus logique (et ergonomique !), et dans ce cas, une solution simple est de percer au travers du mur et de fixer avec de la tige filetés de longueur appropriée. En t’arrangeant, le cas échéant, pour que ta poutre appuie sur le débord du chambranle (si débord il y a).
Et si tu as aussi du placo de l’autre côté, tu utilises une plaque de bois pour répartir la charge.
Je c’est pas j’ai 15 ans et j’ai demandé une poutre d’escalade à mes parents pour Noëlmais, je ne c’est pas comment ils vont faire :rolleyes:
Je c’est pas j’ai 15ans et j’ai demandé une poutre d’escalade à mes parents poir Noëlmais, je ne c’est pas comment ils vont faire
Avoir 15 ans ou 51 ans n’empêche pas de réfléchir !Si tu fixes ta poutre en plein milieu d’un mur, tu pourras pas t’en servir, vu que tu vas frotter de tout ton long sur le mur…
Soit tu n’a pas d’autre solution qu’en plein milieu d’un mur, et il faut trouver un système pour déporter la poutre en débord du mur (compter 50 cm min, à vue de pif), soit le plus simple est de fixer la poutre au-dessus d’une ouverture de porte, cf. conseils dans le message précédent.
Ah:lol: je n’y avais pas du tout pensé.Admettons que je fixe la poutre au milieu d’un mur et que je la deporte, comment je peux la fixer pour ne pas que le mur s’écroule dès la première traction ?
Posté en tant qu’invité parFlorian D. :
Personnellement, soumis au même problème et sans aucune porte dans un mur porteur, j’ai résolu le problème avec un petit bricolage pas sorcier : j’ai vissé ma poutre sur une plaque en chêne, j’ai vissé des crochets sur cette planche et je mets le tout sur une barre de traction qui tient en compression dans ma chambranle. Un vis de chaque côté de la barre dans la chambranle par précaution, et zou, je me fais les doigts avec un truc amovible de surcroît. Photo sur demande
Posté en tant qu’invité parjayjayemr :
Personnellement, soumis au même problème et sans aucune porte dans un mur porteur, j’ai résolu le problème avec un petit bricolage pas sorcier : j’ai vissé ma poutre sur une plaque en chêne, j’ai vissé des crochets sur cette planche et je mets le tout sur une barre de traction qui tient en compression dans ma chambranle. Un vis de chaque côté de la barre dans la chambranle par précaution, et zou, je me fais les doigts avec un truc amovible de surcroît. Photo sur demande
Posté en tant qu’invité paratmos :
perso j’ai toujours du mal a faire une confiance totale aux barres de tractions en compression.
Par contre j’ai fixé ma poutre en perçant trois trous traversants dans une cloison en briquette + placo, au dessus de la porte de la chambre. D’un coté la poutre, de l’autre une plaque de contreplaqué de 18mm, trois tiges filetées (de 6mm, de mémoire, mais ça dépend de ta poutre), c’est absolument indestructible.
@Mathilde.L Dans le cas d’une fixation dans un mur nu, plus tu éloignes la poutre du mur, plus le moment de ton poids sera fort (Poids x distance) et plus la contrainte sera forte sur les points d’attache. Avec du « dur » et de bonnes chevilles, ça tient ; dans du placo, tu arraches tout!
Personnellement, soumis au même problème et sans aucune porte dans un mur porteur, j’ai résolu le problème avec un petit bricolage pas sorcier : j’ai vissé ma poutre sur une plaque en chêne, j’ai vissé des crochets sur cette planche et je mets le tout sur une barre de traction qui tient en compression dans ma chambranle. Un vis de chaque côté de la barre dans la chambranle par précaution, et zou, je me fais les doigts avec un truc amovible de surcroît. Photo sur demande
Une question, juste par intérêt: où places tu lescrochets vissés(en haut de la plaque ou sur la face arrière?) et surtout, comment empêches tu l’ensemblepoutre+plaquede faire le pendule accroché sur la barre?
La solution tiges traversantes me semble plus solide… mais non amovible. Encore que, les trous, ça se rebouche.
Sur 2 barres des tractions c’est beaucoup plus simple et j’imagine qu’un système facilement amovible ça plaira plus à tes parents plutôt qu’un trou au mur.
La poutre alien de freestone propose ce système de fixation.
Posté en tant qu’invité parCampusboard :
Une seule barre de traction ça va très bien, les crochets sont fixés sur la planche de contre plaqué qui est plus large que le carde de la porte, ça bloque la rotation et ton poids est soutenu par la barre.Testé et approuvé !
Posté en tant qu’invité parBrice :
Salut! J’ai eu le même souci dans mon appartement : il y a du placo partout . Du coup j’ai fabriqué une structure autoportante avec des chevrons et des équerres et j’ai fixé la poutre dessus.
Je remonte ce topic car je viens de fixer une poutre Bestmaker 1000 series au dessus d’une porte avec cloison placo alvéolé. J’ai pris en sandwich la cloison avec 2 panneaux de MDF de 28mm d’épaisseur tenues par des tiges filetées de 8mm de diamètre, serrées par des simples boulons. J’ai fixé ensuite ma poutre sur la un des panneaux de MDF par les vis à bois fournies avec. C’est du costeau. J’ai déjà fait une 50aine de traction dessus, certains déséquilibrées (mains positionnées de manière asymétrique). Aucun souci, ça tient ! (je fais dans les 70kg)
Posté en tant qu’invité parharrtygan :
Je remonte ce topic car je viens de fixer une poutre Bestmaker 1000 series au dessus d’une porte avec cloison placo alvéolé. J’ai pris en sandwich la cloison avec 2 panneaux de MDF de 28mm d’épaisseur tenues par des tiges filetées de 8mm de diamètre, serrées par des simples boulons. J’ai fixé ensuite ma poutre sur la un des panneaux de MDF par les vis à bois fournies avec. C’est du costeau. J’ai déjà fait une 50aine de traction dessus, certains déséquilibrées (mains positionnées de manière asymétrique). Aucun souci, ça tient ! (je fais dans les 70kg)
bonjour, ayant acheté la même poutre (beastmaker 1000 series) et avec la même configuration de placo,je me demandais quelles sont les dimensions de tes panneaux de MDF ? merci d’avance
Posté en tant qu’invité parplouer :
Je remonte ce topic car je viens de fixer une poutre Bestmaker 1000 series au dessus d’une porte avec cloison placo alvéolé. J’ai pris en sandwich la cloison avec 2 panneaux de MDF de 28mm d’épaisseur tenues par des tiges filetées de 8mm de diamètre, serrées par des simples boulons. J’ai fixé ensuite ma poutre sur la un des panneaux de MDF par les vis à bois fournies avec. C’est du costeau. J’ai déjà fait une 50aine de traction dessus, certains déséquilibrées (mains positionnées de manière asymétrique). Aucun souci, ça tient ! (je fais dans les 70kg)
Mais je n’ai pas non plus de porte dans un mur porteur, est ce que vous avez des conseils retour d’expérience a partager sur le montage avec le placo pris en sandwich par des plaques de MDF ? et éventuellement des photos si certains ont leur poutre monté
Salut, moi j’ai fait encore plus simple, avec des vis à bois j’ai vissé directement 2 tasseaux de bois de l’autre coté de la cloison. L’avantage est que c’est visuellement plus discret, la poutre étant directement contre la cloison d’au coté, et de l’autre les deux tasseaux me font deux bacs forts utiles pour l’échauffement. La poutre repose sur le chambranle ce qui limite les contraintes.
Powered byDiscourse , best viewed with JavaScript enabled

comment fixer une poutre contre un mur

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bâti et gros travaux
> Fixation de poutres vieux murs

MESSAGE A L’ORIGINE DE LA DISCUSSION

Je souhaite baisser le plancher de mes combles, donc je dois fixer des poutres dans mes murs. Mon problème est que murs sont en cailloux et ciment + terre (des murs de 1900) Je pensais fixer une poutre contre mon mur et y reposer les autres par-dessus donc pas de gros trous des les murs. j’appele murs en cailloux, les maisons pyrénéennes qui sont en gallets de l’adour et lier entre eux par de la (chaux vive + terre +…). dans l’absolu je ne vais pas les aménagés, mais je preffere qu’il est la même solidité pour plus tard Ma question est quel système de fixation je peux utiliser : – chimique- chevilles a béton – autres, Pour que je puisse y entreposer des chosesEp. des murs est de 0.50 à 0.60 metres -Les portées des solives 4 metres -Les dim. 9 metres par 4 metres merci d’avance

bonjour yann et bienvenue sur ce forum. Il y a quinze ans j’ai été confronté au même problème, j’avais acheté une ancienne fermette du début 19° avec des murs en pierres calcaire, dont certaines plus grosse qu’une brouette. Mesures du local et des murs similaires au tien. Fixer une poutrelle contre le mur était utopique, murs irréguliers, pierres qui risquent de bouger, etc. J’ai résolu le problème en montant un mur en parpaing de 10, relié à la maçonnerie existante par des barre de fer et posé mon plancher dessus. Résultat, murs biens droits et plancher résistant. D’autres idées de BDD qui sont du métier ? A+
Le savoir que l’on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours.Proverbe Chinois
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d’emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
A votre avis, le DIY et la déco sont-ils du bricolage ?
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Astuces brico-déco en vidéo ! Apprenez pas à pas des astuces bricolages et découvrez des idées de décoration.
Tout savoir sur la construction maison Le guide référence de l’autoconstruction. Plein d’idées, produits, et vidéos.
Besoin d’un pro pour vos travaux ? Trouvez l’artisan le plus proche de chez vous !
Besoin d’un coup de main pour le jardin ?

Découvrez nos conseils pour l’équiper, l’aménager et l’entretenir en toute saison.

comment fixer une poutre contre un mur

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bâti et gros travaux
> fixer des sabots dans parpaings creux

MESSAGE A L’ORIGINE DE LA DISCUSSION

Bonjour, Je veux construire une mezzanine dans mon garage et pour ça il faut que je fixe des solives de 3 m de long et de section 63X175 sur mes murs en parpaing creux (5 solives à fixer espacées de 44 cm chacune). J’ai opté pour l’utilisation de sabots de menuisier pour ce faire mais ma question concerne le méthode de fixation de ces sabots. Il y a quatres trous à faire par sabot et des tire fonds de 10 passent dans les trous des sabots. Quelle type de cheville dois je utiliser d’après vous? Si possible pas trop cheres parce que y en a 40 à poser … Faut il des chevilles fischer simple ou des chevilles longues qui atteignent la deuxième alvéole? J’ai écarté le scellement chimique vu le prix et même les cheville en métal sont assez (trop) cheres je trouve. Merci de l’aide, La Reinette

Bonjour et bienvenue sur le forum. Fixer sur des parpaings qui je suppose sont creux n’est pas évident. Plutot que de fixer tes sabots directement sur les parpaings, fixe une solive contre le mur sur laquelle tu places tes sabots, tu auras plus de facilité de réglage et cela ne nécessitera que des tirefonds courts. Cette solive murale sera fixée au niveau des joints entre les parpaings et tu auras ainsi une fixation beaucoup plus fiable. En fichier joint un croquis du type de fixation (cheville et tirefond) qui doivent convenir pour ce genre de travail. En 10 x 115, +/- 1€ pièce. A+
Le savoir que l’on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours.Proverbe Chinois

Bonjour et bienvenue sur le forum Fixer des sabots sur des parpaings n’est pas chose évidente. A mon avis, le plus simple est de fixer une solive sur le mur, solive sur laquelle viennent se fixer les sabots supportant les solives du plancher. La solive murale sera fixée à l’aide de chevilles et tirefonds (cheville pour ossature et cadre) au niveau des joints entre les parpaings, la cheville restant en partie dans la solive. (voir fichier joint) Coût +/- 1 € pièce A+
Le savoir que l’on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours.Proverbe Chinois

Merci beaucoup! c’est vrai qu’au niveau réglage ce sera plus simple! Tu me préconises quoi comme dimmension de muralières (section)? Et pour fixer les solives à la muralière, tu préconises des équerres et pas des sabots? si je mets des équerres une par solive suffit à chaque bout ou il vaut mieux en mettre une de chaque coté de la solive (soit 4 par solive – 2 à chaque bout)? Merci

Bonsoir. J’ai réalisé ce travail en rénovation l’an dernier. J’ai choisi de faire reposer les solives de plancher sur les périphériques pour éviter de travailler en cisaillement sur les vis des équerres. J’ai juste mis une équerre sous la solive de plancher pour les maintenir jusqu’à la pose du plancher (panneaux d’aggloméré) : ensuite tout se tient. @+

Bonjour, J’avais perdu une de mes réponse et je vois qu’elle est là, c’est ça l’informatique! Le plus simple comme le dit DomEltro est de poser les solives sur celle qui est fixée au mur. Une autre technique qui demande un peu d’huile de coude, est de pratiquer des entailles dans la solive murale dans lequelles viennent se loger les solives de plancher (pas de ferraille apparente ni de vide entre les diverses solives). La section de la solive murale peut -être la même que celle du plancher. Mon croquis est un peu léger, mille excuses mais je n’avais pas beaucoup de temps, je comptais bien placer des étriers de charpente. A+
Le savoir que l’on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours.Proverbe Chinois

Bonsoir. Effectivement, et c’est plus pro. Mais cela enlève la possibilité de réglage avant fixation. Mais au fait, l’horizontalité seule est importante (c’est elle qui donnera la planéité et l’absence de couinement), mais qu’une solive soit trop loin ou trop près d’une autre d’un centimètre n’a pas d’importance. Sauf pour la satisfaction du travail bien fait. Salut !

Bonjour à tous, je cherche moi aussi à réaliser une mézzanine mais pour stoker dans mon garage, au dessus de la porte (coulisse vers le haut) Je suis désolé mais qu est ce qu une solive?? J espere que quelqu un répondra car je vois que le sujet date de 2007…. D’avance merci.
Vissera bien qui vissera le dernier

Il n’y a pas de chainage horizontal en béton armé vers les 2 mètres de hauteur dans ton garage pour fixer tout ça? Le mien je l’ai fixé là dedans et j’ai opté pour la solution avec les engravures beaucoup moins couteuse! Une solive est une sorte de poutre en bois qui est utilisé pour fabriquer des planchers et soutenir bien souvent des dalles.
En bricolage, On en apprend tous les jours

En fait au dessus de la porte il y a comme une poutre en beton mais le reste c est du parpaing! Je prendrai les metrages demain mais une fois le tout posé je pense qu il ne me restera que 40 a 45 cms pour ranger!
Vissera bien qui vissera le dernier

Comme convenue, voila les dimenssions de ce que je dois couvrir! 3.30 x 2.10 M. Auriez vous une idée des sections que je dois utiliser? Je dois mettre du bric a brac qui traine( velos, cartons, etc…) Je dois laisser une ouverture pour acceder au fond du rangement vers le milieu ou la faire en forme de « U », que me conseillez vous? Merci.
Vissera bien qui vissera le dernier

Je joins à mon message un petit croquis vite fait pour que vous visualisiez ce que je veux réaliser. Comment faire au mieux, pour pas cher.Merci a tous.
Vissera bien qui vissera le dernier

Alextato66 a écrit: : Comme convenue, voila les dimensions de ce que je dois couvrir! 3.30 x 2.10 M. Auriez vous une idée des sections que je dois utiliser? Je dois mettre du bric à brac qui traine( vélos, cartons, etc…) Je dois laisser une ouverture pour accéder au fond du rangement vers le milieu ou la faire en forme de « U », que me conseillez vous ? Merci.Bonjour Alextato66, Je réponds à ta question un peu tard, mais je ne la découvre que maintenant ! Le plancher envisagé est peut-être déjà terminé ? A toutes fins utiles, pour la réalisation d’un plancher léger tel que tu le décris, la section d’une solive de 2,10 m (avec un entraxe du solivage de 50 à 60 cm grand maximum) est de 3,8cm x 15 cm. Si tu envisages de charger un peu plus ton plancher, prévois des solives de section supérieure : 5 cm x 15 cm. Bien cordialement,
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d’emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
A votre avis, le DIY et la déco sont-ils du bricolage ?
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Astuces brico-déco en vidéo ! Apprenez pas à pas des astuces bricolages et découvrez des idées de décoration.
Tout savoir sur la construction maison Le guide référence de l’autoconstruction. Plein d’idées, produits, et vidéos.
Besoin d’un pro pour vos travaux ? Trouvez l’artisan le plus proche de chez vous !
Besoin d’un coup de main pour le jardin ?

Découvrez nos conseils pour l’équiper, l’aménager et l’entretenir en toute saison.

comment fixer une poutre contre un mur
Sorry. You are using a suspicious IP.
If youARE NOTa bot of any kind, pleaseclick hereto access the page. Sorry for this !
Otherwise, please have fun withthis page

comment fixer une poutre contre un mur
Pour réaliser une fixation de poteau dans du béton, il existe plusieurs possibilités. La plus simple (et meilleur marché) est sans doute celle qui consiste à utiliser des vis spécifiques pour la fixation dans un support en béton. En outre ce type de vis est d’une bonne efficacité !
L’avantage du premier méthode est qu’il n’y a pas besoin d’utiliser d’accessoires quelconques pour la pose, ni même de cheville. La pose, identique à celle d’un tire-fond, est relativement aisée, et c’est pourquoi cette technique est couramment utilisée pour les fixations de poteaux dans du béton.
Vous pourrez utiliser ce type d’assemblage très pratique lors d’une fixation à proximité d’un rebord, tel que celui d’une piscine par exemple.
Du point de vue technique, on commencera déjà par tracer au crayon les futurs emplacements de trous à l’extrémité du poteau qui sera fixé, en veillant à bien mesurer pour que chaque trou soit correctement placé.
Après le perçage des trous, on veillera à bien souffler les trous pour éliminer toute poussière.
Si votre support n’est pas à deux platines fixes, vous pouvez utiliser, pour la fixation du support, des vis à tête ronde. Dans le cas contraire, l’utilisation de lavis pour béton  avec tête hexagonale est obligatoire puis ce que c’est celle-ci qui convient. Sa tête à embase remplace une rondelle et permet une fixation solide. La seule chose que vous devez faire c’est visser très solidement !
Autre méthode à privilégier lorsque vous avez de nombreux pieds de poteaux à fixer, celle du scellement chimique detiges filetées . A utiliser lorsque l’on doit fixer quelque chose de vraiment très lourd.
Pour fixer le poteau, il faudra s’équiper de barres de tiges que l’on coupera de manière à obtenir des tiges de 12.5 cm.
Le diamètre de la tige doit être adapté au diamètre des trous réalisés dans le pied de chaque poteau. En général, on utilisera un diamètre d’au moins 8 mm.
Lors du perçage du béton, le trou sera de 10 cm de profondeur, voir un peu plus, et l’on veillera à ce que le trou ait 2 mm de plus que le diamètre de la tige filetée.
Souffler chaque trou à l’aide d’un compresseur pour bien ôter les poussières de béton.
Il faut ensuite remplir chaque trou dans le béton aux 3/4 à l’aide de la résine que l’oninjecteau moyen d’un pistolet.
Placer la tige dans le trou en l’a faisant tourner dans le sens des aiguilles d’une montre afin d’éliminer toute bulle d’air et faire en sorte que la tige soit correctement enrobée de résine.
Il est nécessaire, avant de réaliser un dernier serrage des tiges, d’attendre 24 h, afin que la résine soit bien durcie.
Pour la fixation d’une charge relativement lourde, il est possible de recourir à la cheville àfixation lourde , très efficace puisque cette cheville va s’agripper solidement au béton.
Après perçage d’un trou correspondant au diamètre de la cheville, on place un écrou sur la tige pour éviter de tordre celle-ci, et on enfoncera la cheville à l’aide d’un marteau.
La hauteur formée par l’épaisseur de la platine du pied du poteau, à laquelle on ajoute la hauteur de l’écrou, et l’épaisseur de la rondelle est celle pour laquelle la cheville devra dépasser du trou. Ainsi, si le tout fait 4 cm par exemple, la cheville doit dépasser de 4 cm du trou.
Il faut à présent procéder au dévissage de l’écrou, avant de placer le support de poteau et le visser très solidement, ce qui fera en sorte que béton etcheville métalliquesoient parfaitement solidarisés.
Enfin, il y a l’utilisation de goujon outirefondcouplé à unecheville de nylonclassique, pour la fixation de poteaux utilisés pour une structure de petite taille telle qu’un auvent contre un mur. A ne pas utiliser pour la fixation de quelque chose de lourd en revanche !
Après le perçage du trou, la cheville est enfoncée au ras du béton, à l’aide d’un maillet, pour éviter de l’écraser.
Placer chaque tire-fond ou goujon dans les trous du pied du poteau avant de procéder au vissage, qui sera effectué à fond, et qui sera bien entendu parfaitement droit.
Copyright © 2016 | Les TUTOS parce que l’on est tous BRICOLO parVis-Express.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>